LES FRANCHISES MULTI-CONCEPTS ET LES MULTI-FRANCHISES SONT-ELLES DES PHÉNOMÈNES NOUVEAUX?

50

F. Georges Sayegh, D.S.C., Fellow CMC, est un expert-consultant en franchisage et en
transfert de technologie. Il est également l’auteur de 18 livres sur les franchises et les entreprises
connexes. Pour le joindre : gsayegh@gsayegh.com ; Tél. : (514) 216-8458.

Les franchises multi-concepts (multi-marques) et les multi-franchises ne sont pas des phénomènes nouveaux. Avant d’approfondir le sujet, l’auteur a extrait quelques définitions de son dictionnaire intitulé « Dictionnaire et Lexique Français-Anglais de la Franchise », notamment :

« Franchiseur multi-concepts – Franchiseur qui conçoit, développe ou offre de multiples concepts de franchises. Syn. : franchiseur multi-marques. »

Le modèle multi-concepts se présente en deux contextes distincts. Le premier est celui où le franchiseur possède plus d’une marque et le deuxième est celui où le franchiseur possède plus d’un système de franchise – appelés dans le présent document « franchiseur multi-concepts ou multi-marques ». Le franchiseur peut souhaiter exploiter ces marques ou ces systèmes de franchise indépendamment les uns des autres ou bien il peut y avoir un avantage à établir un lien entre les marques et à communiquer ouvertement cette association au marché concerné.

Comme exemple, nous retrouvons « Dine Brands Global Inc. », société cotée en bourse spécialisée dans l’alimentation et les boissons, dont le siège social est situé à Glendale, en Californie aux États-Unis. Fondée en 1958 sous le nom d’IHOP, elle exploite des restaurants à service complet franchisés et détenus par des entreprises, dont trois concepts de restauration, Applebee’s Neighborhood Grill & Bar, International House of Pancakes et Fuzzy’s Taco Shop.

Un franchiseur qui possède plus d’une marque a l’avantage de pouvoir être compétitif soit dans plusieurs secteurs, soit sous différentes marques au sein d’un même secteur. Dans chaque cas, le franchiseur a des intérêts diversifiés et est en mesure d’offrir une gamme de produits et de services plus large que celle proposée par une seule marque. Cette diversification conduira naturellement à des synergies potentielles et à un potentiel accru de ventes et de profits.

Les avantages du franchiseur multi-concepts, nous retrouvons :

  • Marketing et reconnaissance de la ou des marques
  • Expertise en matière de sélection des sites
  • Accès aux capitaux
  • Économies d’achat
  • Systèmes de contrôle et d’information
  • Développement de nouveaux produits
  • Développement de programmes de ressources humaines

Les désavantages du franchiseur multi-concepts, nous retrouvons :

  • Difficulté de se concentrer sur une unité particulière
  • Difficulté de comprendre la dynamique du marché et d’identifier les opportunités croissantes de croissance et d’expansion
  • Finance et comptabilité
  • Ressources humaines requises
  • Programme de marketing accrue
  • Relations avec le franchisé multi-concepts : plus difficile en cas de mésentente
  • Concurrence accrue de la part des propriétaires de multi-franchises sur le même marché

Quant au concept de la multi-franchise (Multi-unit franchise) nous retrouvons la définition suivante :

« Multi-franchise – Contrat par lequel un franchiseur octroie à un franchisé un territoire délimité où ce dernier doit ouvrir un certain nombre d’établissements selon un échéancier prédéterminé, sans toutefois lui accorder le droit de sous-franchiser. Le non-respect de l’échéancier de développement peut entraîner la perte du droit d’exclusivité permettant alors au franchiseur d’octroyer d’autres franchises dans ce territoire. Contrairement à une franchise principale (Master franchise), le détenteur d’une franchise territoriale ne peut octroyer des sous-franchises à l’intérieur de son territoire et ne peut exploiter que des établissements lui appartenant en propre. » Syn. : franchise territoriale. »

Comme exemple, nous retrouvons le cas de Greg Flynn, qui possédait plus de 2 400 restaurants franchisés. En 2012, il était devenu le premier franchisé américain à atteindre le milliard de dollars. Flynn a commencé comme n’importe qui d’autre en achetant sa première franchise Applebee’s en 1999.

Les modèles d’affaires ont leurs avantages et leurs inconvénients, et les multi-franchises à succursales multiples ne font pas exception à la règle. Nous retrouvons ci-dessous quelques exemples, dont notamment :

Les avantages de la multi-franchise, nous retrouvons :

  • Part de marché des chaînes
  • Travailler avec une image de marque établie
  • Potentiel de revenus plus élevés
  • Empreinte et une base de clientèle plus importante
  • Levier d’entreprise
  • Amélioration de la stabilité
  • Processus de rationalisation de l’approvisionnement en vrac et de la commercialisation partagée

Les désavantages de la multi-franchise, nous retrouvons :

  • Nécessite de l’expérience
  • Ne pas comprendre le potentiel du marché et le saturer
  • Complexité des opérations de franchise multi-unités
  • Difficulté de différencier leurs unités de celles de leurs concurrents
  • Se mettre en retrait pendant que d’autres dirigeants diversifient leurs opérations
  • Les bénéfices prennent du temps
  • Le retour sur investissement est plus long à établir
  • Une plus grande équipe signifie plus de défis
  • Le risque est plus élevé avec plus d’unités
  • L’investissement est plus important

Réflexions :

Nous retrouvons ci-dessous quelques éléments que le multi-franchisé doit analyser avant de se lancer dans une telle exploitation, notamment : 

  • Est-ce que le franchisé comprend ce qu’il faut faire pour exploiter plusieurs multi-franchises ?
  • Est-ce que le franchisé comprend l’opportunité qui lui est offerte et les risques y afférents ?
  • Est-ce que le multi-franchisé est à l’aise pour déléguer des opérations ou préfère-t-il garder le contrôle de tous les détails ?
  • Est-il prêt à relever les défis d’une équipe plus nombreuse ?
  • A-t-il l’esprit d’apprentissage et le désir de découvrir de nouvelles choses ? 
  • Quelle est son aversion pour le risque ?

Points à prendre en considération pour la rédaction du contrat

  • Droits accordés au franchisé à détenir des multi-unités
  • Territoire
  • Durée du contrat
  • Assistance opérationnelle
  • Formation de la multi-franchise
  • Contrôle de la qualité
  • Publicité et relations publiques
  • Redevances de multi-franchise
  • Procédures de paiement
  • Achat de biens et de services
  • Engagements de non-concurrence
  • Obligations en matière d’enregistrement et de déclaration
  • Cession ou transfert
  • Application de la franchise
  • Résiliation de franchise et obligations connexes
  • Résolution des litiges
  • Respect de la loi
  • Droit applicable
  • Force majeure
  • Confidentialité
  • Statut juridique des parties
  • Exclusivité des droits territoriaux
  • Établissement des critères de performance pour le multi-franchisé et sanctionner les manquements
  • Maintenir l’influence du franchiseur sur la multi-franchise

En conclusion, la popularité de la multi-franchise n’est plus à démontrer. Des données provenant des principales études de marché dans le secteur de la franchise ont analysé cette tendance et ont trouvé des preuves tangibles que les propriétaires de plus d’un emplacement sont plus fréquents que nous ne le croyons. On estime qu’il y a aujourd’hui 45 000 propriétaires d’unités multiples aux États-Unis, soit 228 000 unités, ce qui représente plus de la moitié (54,8 %) de toutes les unités commerciales de franchise.

La multi-franchise est très populaire et de nombreuses personnes connaissent un grand succès en la pratiquant. Envisager et planifier avec soin la création d’une multi-franchise peut s’avérer une entreprise lucrative et gratifiante. Néanmoins, si le multi-franchisé envisage de se lancer dans cette aventure en optant comme méthode d’expansion de ne pas s’entourer de professionnels qui s’y connaissent, cela pourrait être néfaste à son exploitant.